Pavés en pierre naturelle : avantages et inconvénients

By in ,
325

Ils font souvent rêver dans les magazines de décoration. Pourtant, il est relativement aisé de mettre des pavés dans son jardin. Le fait de préférer la pierre naturelle est, en outre, un gage de longévité. 

Usage des pavés en pierre naturelle :

Les pavés en pierre naturelle peuvent constituer une allée menant du trottoir jusqu’à l’entrée principale de la maison. Le fait d’appliquer dessus une finition antidérapante est le meilleur moyen d’emprunter ce chemin pavé, même par temps de pluie. Cette allée apportera immédiatement un cachet à l’habitation. Il est en outre plus agréable de marcher sur des pavés que sur une allée en gravillons. Certains, en se mettant dans les reliefs des semelles, peuvent rayer les parquets ou les autres revêtements de sol. 

Il est également possible de faire une entrée de garage, pour faire rouler les voitures. Afin de garantir que cet espace sera carrossable, il sera indispensable de créer une dalle solide et de vraiment privilégier des pavés en pierre naturelle. Alors que l’on a tendance à l’imaginer en bois ou en dalles, les pavés en pierre naturelle sont parfaits pour créer une terrasse. Il faut alors s’assurer, là encore, que la base soit solide, mais aussi de mettre les pavés de façon bien plane, surtout si l’on envisage d’installer une table et des chaises. Une terrasse ainsi conçue se fond particulièrement bien dans le décor d’un jardin, quel qu’il soit. 

Beaucoup de jardiniers trouvent apaisant de mettre une pièce d’eau dans leur extérieur. Les abords sont toujours difficiles à rendre naturels ; ce que ce type de matériau permet, avec l’ajout de plantes adéquates. Ce type de matériau est idéal pour réaliser une volée de marches ; menant au jardin, par exemple. Enfin, simplement posés, les uns à côté des autres, du fait de leur poids et de leur aspect brut, ils forment une bordure de toute beauté pour les parterres. 

Comment peuvent se poser les pavés en pierre naturelle ? 

La pose la plus traditionnelle consiste en le fait de les mettre les uns à côté des autres et de créer des rangées. Mais une personne peut être plus audacieuse et les poser en rosace. En partant d’un pavé central, elle fait des ronds de plus en plus larges, jusqu’à obtenir la taille souhaitée pour sa terrasse ou sa tonnelle. La variation dans les coloris, d’un pavé à un autre peut donner envie de créer une sorte de mosaïque, voire d’imaginer une pose en losange ou en chevrons, pour un aspect très shabby chic. D’autres styles de pose sont possibles (queue de paon ou encore en opus romain…). 

Si l’on possède quelques bases en bricolage, la pose des pavés en pierre naturelle est relativement simple. C’est surtout la dalle dans laquelle ils vont être pris qui doit être bien faite, pour que l’ouvrage dure dans le temps. En effet, c’est souvent un problème de pose qui fait se fissurer les joints. Il est plus rassurant, quand on veut un travail soigné de faire réaliser cette prestation par un artisan. Avec une bétonnière, il aura tôt fait de créer la terrasse ou l’allée voulue. Bien entendu, cela aura un coût qu’il faudra prendre en compte. 

Quelle pierre naturelle choisir et quelles sont leurs qualités ? 

Les pierres naturelles sont nombreuses, mais pour la réalisation de pavés, les entreprises spécialisées se tournent plus volontiers vers le granit, le calcaire et le grès. Certaines pierres en sont des déclinaisons comme la pierre bleue. Cette pierre venant de Belgique est connue pour sa résistance extrême aux aléas climatiques. Avec le temps, elle ne s’altère pas mais revêt une patine qui la rend encore plus belle. Le porphyre ; qui est une roche magmatique, peut aussi être utilisé au jardin avec ses magnifiques nuances de vert ou de rouge parfois. Cette couleur est relative à l’endroit d’où il est extrait.

Le granit : il est plébiscité pour ce type de réalisation car très élégant. Outre qu’il est possible de le trouver sous de nombreux formats pour une composition atypique, il est apprécié pour son extrême robustesse. Il ne craint pas les rayures et les variations de température n’ont aucun impact sur lui.

Le calcaire : les pavés en calcaire arborent des tons plus neutres ; mais c’est quelquefois pour cette raison qu’il est choisi, pour ne pas dénoter dans un jardin. Enfin, un autre argument qui joue en sa faveur, en plus de sa robustesse est le fait qu’il présente un excellent rapport qualité-prix. 

Le grès : au contraire du calcaire, le grès est le choix des personnes qui veulent un mariage de couleurs. Il offre une gamme très intéressante de coloris allant de l’ocre au brun, en passant par des nuances plus roses ou encore un peu orangées. Le choix peut être de choisir une teinte particulière pour une uniformité visuelle ou de les marier, en créant une mosaïque. 

Quels sont les inconvénients aux pavés en pierre naturelle ? 

Il existe deux inconvénients à utiliser les pavés en pierre naturelle pour ses extérieurs. Dans un premier temps, la pierre naturelle ; surtout si elle est de bonne qualité, représente un certain coût. Mais les propriétaires qui ont fait ce choix ne le regrettent jamais. Il faut considérer cela comme un investissement sur la durée. Quand l’ouvrage est bien réalisé, les pierres naturelles sont extrêmement durables au contraire d’autres matériaux

Le fait d’opter pour le bois, par exemple et même des essences exotiques ; suppose un entretien, mais aussi la possibilité, au bout d’une dizaine d’années de devoir recommencer, surtout si la zone géographique est sujette aux pluies et aux épisodes de gel. La pierre naturelle résiste pendant des centaines d’années. Il est encore possible, de nos jours, de voir des allées et des routes ; construites à l’époque des Romains, c’est dire si la longévité de ce produit n’est plus à démontrer. 

Enfin, si l’on n’opte pas pour une pose scellée, il faudra, régulièrement procéder au désherbage. Au jardin, le vent va disséminer les graines et celles-ci vont se loger dans les interstices de sable. Ce dernier aura d’ailleurs tendance à se tasser et à être renouvelé de façon régulière. 

Quel budget prévoir pour des pavés en pierre naturelle ? 

Le prix varie en fonction de la pierre choisie. Le calcaire est un peu moins onéreux (à partir d’une trentaine d’euros par mètre carré), mais concernant l’aménagement des extérieurs, il est souvent plus raisonnable de ne pas lésiner sur le prix : tout matériau ou objet allant au jardin doit pouvoir composer avec la chaleur de l’été, le froid de l’hiver, les averses etc…

Le nombre de mètres carrés a également son importance. Il est évident que la réalisation de trois marches va coûter moins cher que celle d’une terrasse de 100m². Enfin, il faut ajouter, le plus souvent le prix de la main d’œuvre quand on souhaite déléguer ce travail à un professionnel, surtout si l’on veut une pose scellée, c’est-à-dire avec la confection au préalable d’une dalle et d’un jointoiement entre les différents pavés. Demander plusieurs devis est la meilleure solution pour faire des économies.  

Comment entretenir des pavés en pierre naturelle ? 

La pierre naturelle, si elle résiste à tout a besoin de douceur, pour son nettoyage. Il s’agit donc d’oublier le nettoyeur à haute pression, pour préférer l’usage d’un balai et d’un peu d’eau chaude. L’ajout de savon noir est tout à fait possible ; les pavés préférant les produits naturels à ceux plus acides du commerce. Après avoir nettoyé, le rinçage consiste à passer le tuyau d’arrosage, pour éliminer toute trace de savon.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)