Pierre naturelle en ardoise : avantages et inconvénients

By in ,
929

Si l’ardoise d’Amérique du Nord bénéficie d’une excellente réputation, celle de France, et notamment, venant de Bretagne ou encore des Ardennes est tout autant réputée. Polyvalente, elle est appréciée depuis des années pour ses extraordinaires propriétés. 

Qu’est-ce que la pierre naturelle en ardoise ? 

La différence de pression ou de température amène certaines roches sédimentaires à subir des transformations. C’est le cas de l’ardoise et la raison pour laquelle elle est décrite comme une roche métamorphique. Du protolithe originel, la roche sédimentaire subit un changement de structure qui peut donc modifier son aspect, mais aussi lui conférer d’autres propriétés. 

Aux origines, l’ardoise était en fait une sorte d’argile dans laquelle se sont retrouvés des micas. Cela lui donne un aspect lustré qui contribue à sa beauté. Si elle est surtout connue gris sombre ou même entièrement noire, l’ardoise se pare d’autres coloris. Il est possible de la trouver avec des teintes vertes ou rouges ou même blanches. La phase de sédimentation en a fait une roche fissible ; c’est-à-dire facile à fendre ; ce qui multiplie les usages qui peuvent en être faits. 

Pierre naturelle d’ardoise : pour quelle utilisation ? 

L’ardoise, du fait de sa fissilité peut être taillée en écaille. Si elles sont de petite taille, ce sont elles que l’on retrouve au jardin, pour les jardins minéraux où elle sert de paillage. Il faut pourtant en mettre une couche suffisante, au-dessus d’un géotextile pour empêcher la pousse des mauvaises herbes. Dans le même ordre d’idée, ce paillage en fait des allées pratiques, pour cheminer entre deux carrés potagers, par exemple. Elle peut faire office de pas japonais, pour traverser un jardin engazonné, sans se salir les pieds. 

Plus épaisse, l’ardoise est taillée en rectangle, pour réaliser des toitures très pérennes. Toujours à l’extérieur, les dalles d’ardoise, même de formes irrégulières servent à construire des terrasses, des plages de piscine ou encore des marches. Il faut alors choisir l’aspect de la surface. Une ardoise rugueuse peut être préférée, pour éviter tout risque de glissade. Des traitements peuvent permettre de remédier à ce problème quand on préfère l’aspect lisse.

A l’intérieur d’une habitation, le dallage en ardoise est utilisé dans toutes les pièces à vivre, mais aussi de passage intensif, car il est très robuste. En cuisine, sur le sol ou en tant que plan de travail, elle rehausse la beauté d’un intérieur. En tant que pierres de parement, son aspect brut fait sensation comme habillage d’un manteau de cheminée. Un seul mur paré d’ardoise suffit à donner de l’authenticité et de l’élégance à une pièce. Mais il est possible de la choisir polie, pour un effet lisse. Elle apparait alors lustrée, dès que la lumière tombe sur elle.  

Quels sont les avantages de la pierre d’ardoise ? 

En premier lieu, il convient de dire que ; à l’instar des autres pierres naturelles, comme le quartz, le grès ou encore le travertin, l’ardoise est un matériau extrêmement résistant. Quand elle est de bonne facture, elle peut traverser trois siècles, sans se départir de sa beauté. Esthétique, elle crée une atmosphère très naturelle ; quelle que soit la pièce dans laquelle on la pose.  Totalement respectueuse de l’environnement, on ne doit à l’ardoise aucune émission de gaz. Elle ne contient aucun produit chimique qui peut être déversé dans l’air intérieur des habitations. 

L’ardoise, du fait de son faible taux d’absorption est un matériau prisé pour le carrelage de sol, mais aussi mural, dans une salle de bains. C’est en outre un matériau qui contribue à l’isolation globale d’une maison. Elle est d’ailleurs tout à fait compatible avec le système de chauffage par le sol

Y a-t-il des inconvénients à l’ardoise ?

Il est important d’acheter de l’ardoise de bonne qualité si l’on veut un produit pérenne. L’origine de cette dernière, mais aussi la qualité de la pose peuvent avoir une incidence sur sa durabilité. En effet, la présence dans l’ardoise d’une assez grande quantité de fer, peut, à moyen ou long terme faire apparaitre des traces de rouille sur les constructions. 

Pour éviter de mettre ces produits sur le marché, des tests à l’acide sont réalisés. Il est néanmoins recommandé d’opter pour une ardoise qualitative, quitte à mettre un prix plus conséquent. Quand on parle d’une ardoise de mauvaise extraction, sa durée de vie moyenne est néanmoins de 70 ans ; ce qui est très correct. Mais une ardoise de très bonne qualité peut passer trois cent ans exposés aux éléments météorologiques, sans altération… Cela fait que l’on peut reprocher à l’ardoise son cout relativement conséquent, surtout quand il s’agit de refaire à neuf une toiture entière. 

Combien coûte la pierre naturelle en ardoise ? 

Le prix de l’ardoise ne peut être donné qu’à titre indicatif. Il est évident qu’un sac de paillis d’ardoise pour un parterre minéral n’a pas le même prix que celui d’un dallage pour une terrasse de 30 mètres carrés, posée par un artisan. Le prix se situe en moyenne entre 30 et 60 euros par mètre carré, sans tenir compte de la main d’œuvre demandée par un professionnel pour la pose ; qu’elle soit en intérieur ou en extérieur. Mais il est évident qu’une ardoise de très bonne qualité, faite pour durer dans le temps, peut être quelquefois plus chère. 

Il ne faut pas lésiner non seulement sur la qualité du produit, mais aussi sur le prix de la pose. Celle-ci doit être réalisée avec soin. A l’intérieur, pour un rendu esthétique parfait, bien entendu. A l’extérieur, c’est surtout la confection de la dalle (si le propriétaire opte pour cette option) et le jointoiement qui vont avoir un impact sur la durabilité de la réalisation. Enfin, notamment à l’intérieur, il est toujours conseillé d’opter pour un produit de protection et ce, afin d’éviter que cette pierre naturelle ne soit tachée. Il sera alors, par la suite, plus facile de l’entretenir. 

Comment entretenir la pierre d’ardoise ? 

Afin de conserver toute la beauté d’un sol en ardoise ; où que soit l’endroit où elle est posée, il est important de ne pas utiliser de produits trop abrasifs. Comme toutes les pierres naturelles, son extrême robustesse ne signifie pas qu’elle peut supporter tous les traitements. Dans un intérieur, le carrelage peut être régulièrement entretenu avec un balai en microfibre et un peu d’eau mélangée avec du savon noir. Il conviendra de bien rincer. De temps à autre, un nettoyage plus en profondeur peut être nécessaire. Dans ce cas, un peu d’eau tiède et un petit verre de bicarbonate de soude devraient suffire pour rendre à l’ardoise tout son éclat

Si cela n’était pas assez, il est possible, après avoir nettoyé, de rincer deux fois. La première fois, il conviendra d’ajouter un verre de vinaigre blanc dans un litre d’eau tiède. Le deuxième rinçage s’effectuera quant à lui à l’eau tiède, uniquement. Dans une salle de bain, le calcaire peut laisser des traces blanches peu esthétiques sur un dallage mural. Le fait d’utiliser un peu de vinaigre blanc sera tout indiqué, au contraire des produits acides et trop agressifs du commerce, vendus à cet effet. En cas de trace de rouille, il existe des produits spécifiques aux tissus qui auront l’effet escompté sur le dallage. Il suffit alors d’en mettre quelques gouttes sur un chiffon et de frotter doucement. Il est important de rincer à l’eau claire et de sécher la pierre, sans tarder.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)